Eurocat 2014

Du 1 au 4 mai avait lieu l’Eurocat à Carnac. Première régate européenne pour notre équipage.

Nouveau foc et grand voile reçus, ne reste plus que le spi qui devrait arriver dans 2 semaines d’Australie (un peu loin le chantier Goodall)

On navigue en catégorie C1, en interserie : composé de viper , falcom, Cirus Q, nacra F16, nacra 17 et classe A.

 

Jeudi, le comité décide de nous envoyer sur l’eau puis annule 30 minutes plus tard à cause d’un vent de  25 noeuds établis avec des rafales qui approchent les 30 noeuds. Dommage on était motivés!

 

Vendredi était alors le premier jour de course, le comité décide de nous lancer sur 4 manches pour combler l’annulation de la veille.
Journée relativement difficile: vent instable passant de 10 noeuds au premier près puis à 3 noeuds au portant. C’est pas grave on s’adapte!
Le prés étant notre point fort, on arrive tout le temps en tête (4 premiers) à la bouée au vent mais le portant nous fait perdre à chaque fois une dizaine de places..   mauvais réglages, mauvaise tactique, un peu trop de stress…
nous faisons alors des manches de 13, 15, 14 et 13 sur 38 bateaux. Nous nous plaçons 16eme sur 38 à la fin du premier jour.
On fini la journée déçus mais plus que motivés pour attaquer la dernière journée de course qui se déroulera dimanche puisque le lendemain à lieu de le raid de l’Eurocat qui ne s’inscrit pas dans les courses.

 

Samedi départ donné à 12h pour toutes les séries pour un tour de l’île de Houat dans un vent aussi irrégulier que la veille : 12/14 noeuds au début et finissant à 2 noeuds ce qui joue sur nos nerfs!
Start parfait on arrive à ne pas être trop gêné par les devents des f18 qui partent sur la même ligne que nous. On arrive bien placés à la fin du premier petit bord de spi au raz de la plage, eh oui il faut faire du spectacle ! on attaque maintenant la traversée de la baie jusqu’à Houat au ritching(allure abattue mais non spiable), allure qu’on a pas l’habitude d’avoir énormément en manche. Position instable, nous somme sur le qui vive pour observer les risées qui arrivent, qui peuvent nous faire dessaler à tout instant! Tout se passe pour le mieux, petit déficit de vitesse mais on s’accroche,  puis viens le moment où l’accumulation de fatigue dû notamment a la quantité hallucinante d’eau que l’on reçoit par minute, on prend une mauvaise option ne sachant pas bien ou aller (la particularité difficile du raid…) nos adversaires nous récupèrent et prennent de l’avance. Retour au prés on raccroche! Jusqu’à ce qu’une mole nous sépare du groupe de tête et que l’on se  fasse récupérer par ceux de derrière, rien de mieux pour titiller nos nerfs! Aller tant pis on accepte et on fini le raid après 2h40 de concentration intense.  On fini 21/40, une place très décevante.

 

Dimanche, réveil 7h, après 4 jours de navigation c’est dur de se tirer du lit pour affronter le vent froid de nord-est qui règne dehors et remettre nos combinaisons mouillées. On doit remonter dans le top 15 alors on ne traîne pas à aller sur l’eau pour un premier départ prévue à 10h.
Modif de réglage : vent plus faible (4/8 noeuds) avec un gros clapot.
Départ lancé, on est au taquet.
Petite erreur de tactique qui nous fais perdre au près mais étonnement une vitesse assez impressionnante sous spi nous fais remonter. Bon 2/3 autres bêtises nous font arriver 15 ème.
Dernier départ parfait! Mais encore une erreur de tactique nous fais traîner. On prend plaisir quand même à finir notre dernière manche et récupérons sous spi on finit 18eme.
Une journée assez tactique pour ce fin de championnat.
Ne négligeons pas la vitesse des classe A qui dans ce temps est largement supérieur à la notre et à qui on doit du temps (logique de l’intérserie..)

 

Bon le bilan n’est pas top, on fini 17/38, les classe A nous dépasse.

 

Premier au général des français en Viper et deux couples de belges en Falcom (pas loin des nonante kilos 🙂 des criquets quoi ! )

 

Championnat compliqué, ce n’étais pas nos conditions même si on ne néglige pas les nombreuses erreurs que l’ont à faites. Mais super content d’avoir enfin couru dans une grande flotte avec beaucoup de niveau. On sait maintenant là où on doit s’appliquer pour progresser et faire une bonne place au mondial fin juillet!

 

Pour l’instant, une journée de pause aujourd’hui, et demain direction Carnac pour deux jours d’entrainement avec d’autres Viper. On enchaine avec le national Viper à Locmariaquer, la sortie du Golfe du Morbihan (le club d’Eva), du jeudi 8 au samedi 10 mai.
De la MONOTYPIE ENFIN!

Une semaine de vent nous attend, ça va changer et c’est pas plus mal! 🙂

 

Allez promis, au national on met des nouvelles TOUS les jours ! 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s